Le dessin

Réalisé dans le cadre du cours de Mme Catherin, à l'IUT SRC de Dijon

  • Le dessin : dessin principal
  • Le dessin
  • Le dessin : Plan détaillé
  • Le dessin : Gouache

Consignes

Des dessins (un dessin d'observation et des vues de détails) sur différents supports avec différents outils et gestes / Des annotations. Attention à travailler la composition d'ensemble.

Intentions

Ces différents dessins ont tous pour but d'aboutir au dessin d'observation situé à droite. Il montre un clown composé d'un assemblage de morceaux de verre mélangés avec différentes proportions de pigments colorés. Cette constitution amène l'objet à regorger de reflets et de transparence, ce qui le rend encore plus intéressant.

Ce travail est composé d'un assemblage de plusieurs dessins. En partant de la gauche, comme notre sens de lecture occidentale nous entraîne à le faire inconsciemment, on trouve de nombreux dessins avec plusieurs points de vus, différentes techniques et supports. En continuant à traverser l'image, on termine sur le dessin le plus grand qui est le dessin d'observation finalement choisi.

On a donc besoin de tous les englober d'un regard (c'est aussi pour cela qu'ils se croisent) pour pouvoir mettre en place le dessin d'observation. Le plan détaillé est par contre lui tout à fait horizontal par rapport au support : c'est lui le côté technique de la recherche, il est mis en place par des normes strictes et n'est donc pas aussi dynamique que les autres perspectives.

La représentation finale de ce clown est faite au crayon de couleur sur une feuille canson : dans les dessins de détail cette technique et ce support ne sont jamais utilisés ensemble : cela permet de montrer que cette image résulte de toutes les autres. D'ailleurs, le clown regarde en direction des vues de détails, vers la gauche : il observe son propre passé par lequel il a été créé.

Il y a une coupure nette entre l'avant et l'après de la recherche sur l'objet : à gauche du clown il y a beaucoup de supports, qui se croisent, alors que sur sa droite ne subsistent que son ombre diffuse et les annotations. Par ailleurs ce vide intentionnel est aussi là pour rappeler que l'étude de cet objet ne peut être réduite à ce qui est présent sur cette planche, il reste encore d'autres techniques et d'autres supports : la droite laisse courir le regard du lecteur et donc son imagination pour qu'il pense à ces différents procédés qu'on aurait pu utiliser.

Parlons à présent des annotations : elles ont été placées sur des post-its; en effet ces "papillons adhésifs" (terme français) ont été inventés pour pouvoir placer des notes sur tous les supports. De plus leur célèbre couleur jaune les fait ressortir du dessin plus que de simples indications : l'idée ici est de montrer les annotations comme aussi importantes que les vues de détails, du moins dans le dessin d'observation : en effet, pour aboutir au dernier dessin, les vues de détails ne sont rien sans les annotations qui précisent le support, la technique, l'éclairage, le fond .. et permettent une plus grande précision lorsqu'il faut créer la dernière illustration.

Ainsi, ce travail a été un aprentissage très intéressant sur la façon de mettre en place un dessin d'observation. Pour cette raison, la composition choisie ainsi que les différentes vues de détails ont pour dessein de rendre compte de cette recherche et du lien étroit qui relie les annotations, les détails et le dessin d'observation.

13/11/2012

Top